FRANCE 

MEXIQUE ·ESPAGNE

Rompiendo el silencio

L'artiste Amaranta Osorio invite les étudiant·e·s à rompre le silence autour des féminismes actuels. Elle initie un atelier d’écriture et de pratique théâtrale à partir de leurs histoires personnelles et des faits d’actualité qui les ont touché.e.s, en lien avec la nouvelle vague féministe actuelle qui est à l’origine d’une prise de parole inédite et d’une mise en scène politique et militante des corps des femmes dans une société encore fortement régie et dominée par l’hétéro-patriarcat.

Le FIL vous invite à découvrir le travail de Amaranta Osario à travers la mise en voix de ses textes et la découverte de premiers textes écrits par les étudiant·e·s

Du 17 au 20 mars 

Langue Français et Espagnol

Projet issus des appels à projets artistiques, financés

par la DRAC et l'Université de Franche-Comté

Lecture · Extraits 

Ma petite, ma petite chèrie

Écrit par Amaranta Osorio et Itziar Pascual. Traduit par Antonia Amo et Julie Pérez. « Prix de Textos Teatrales Jesús Domínguez » En 2019 elle a été produite par le Théâtre de la Ville de Madrid (Teatro Español) et mis-en-scène par Natalia Menéndez.

Deux femmes, deux temps, deux histoires unies par le sang. Une actrice juive qui fait du théâtre avec des enfants dans le camp de concentration de Terezin et une entomologiste qui étudie les lucioles, et qui découvre tardivement qu’elle est une survivante de l’Holocauste. Deux lucioles qui brillent dans l’obscurité. Deux femmes qui brillent malgré tout.

Mercredi 17 mars 

Langue Français

Lu par Léana Zoni et Elise Rodriguez

Lecture 

Ce que je n’ai pas dit.

Écrit par Amaranta Osorio. Traduit par Alice Bonnefoi. La pièce a obtenu la mention d’honneur du jury du prix Dolores de Castro du Mexique. Présenté en tant que travaux en cours à : Chili, Inde, Espagne, Danemark, Festival Transit, Equateur  et France (Montpellier).

Ce que je n’ai pas dit, est une performance multidisciplinaire sur la violence et les problèmes de genre auxquels font face les femmes depuis leur naissance, liés au corps, à l’éducation, aux abus sexuels, à l’insécurité et à l’obligation sociale d’être: jolie, calme, souriante, productive et parfaite.

Vendredi 19 mars

Langue Français

MI NIÑA, NIÑA MÍA- Amaranta Osorio

Lecture 

VIETATO DARE
DA MANGIARE

Écrit par Itziar Pascual et Amaranta Osorio. Traduit par Alice Bonnefoi. Lu par Elise Rodriguez. 

Le point de départ de l’œuvre est l’interdiction de donner à manger aux réfugiés en Italie ; une interdiction qui a réellement eu cours et qui en a inspiré l’histoire. Ce texte nous interpelle sur le fait que, de nos jours, apporter de l’aide et de la nourriture à des personnes en situation irrégulière relève du délit.

Jeudi 18 mars 

Langue Français

LO QUE NO DIJE- Amaranta Osorio

logo_DRACBFC_CMJN.jpg
logo universite F-C_quadri.png
LOGO_FONCA_B-300x46_color-300x46.jpg